Nombre total de resultats :1427
Numéro Premier vers Dernier vers Références Année Auteuricone de tri
0616 Ici gît ou plutôt frétille Comme cadet de la famille.

Mémoires secrets, VIII,298 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.341

 

1775 Voltaire, attribuée à
0659 Ce guerrier pour la France a longtemps combattu L’amitié l’éleva pour venger la vertu.

F.Fr.13652, p.251

Inconnue Voltaire, attribuée à
0985 Ci-gît des vrais croyants le Muphti téméraire Je le crois aujourd’hui mal avec son Curé.

CSPL, IV, 389

1769 Voltaire, attribuée à
1199 Ci-gît dont la suprême loi Ci-gît qui ne dût jamais vivre.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.433

Inconnue Voltaire (attribué à)
1223 Ci-dessous gît Saint-Aulaire, Et mourut bon chrétien.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.317

Inconnue Voltaire (attribué à)
1243 Ci-gît aux bords de l’Hypocrène Il se donna bien de la peine.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.91

Inconnue Voltaire (attribué à)
0593 La Coste est mort ! Il vaque dans Toulon Et tout Paris y nomme Jean Fréron.

F.Fr.13651, p.115

Inconnue Voltaire
0925 L’univers a perdu la sublime Émilie ; Ne se sont réservés que l’immortalité.

Arsenal 3128, f°351v - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.182

1749 Voltaire
1280 Ci-gît qui toujours bredouilla Que personne ne pourra lire.

Poésies satyriques, p.30

Voltaire
0266 Cy gist et dort en ce sollier Repos éternel donne à cil.

Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.413

1463 ? Villon, François
0757 Ici, enfin, je repose. Ici, enfin, je repose.

Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.416

1842 Vigée-Lebrun, Élisabeth
0623 Du Linnæus français la cendre ici repose, Il mourut en croyant savoir très peu de chose.

Mémoires secrets, X, p.280

1779 Vali
0857 Ci-gît un chien qui par nature De son maître et de sa maîtresse.

Nouveau recueil des épigrammatistes français (1720), t. I, p.85.

Inconnue Tristan l'Hermite
1162 Ébloui de l’éclat de la grandeur mondaine, Et mourus sur un coffre en attendant mon maître.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.117

1665 Tristan l'Hermite
1188 Entêté jusqu’à l’agonie Pour lui prouver qu’il avait tort.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.317

Inconnue Touraille, comte de la
0965 L’illustre d’Ablancourt repose en ce tombeau. Qui perd le plus, des vivants ou des morts.

Nouveau recueil des épigrammatistes, I, 267 - Recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu’à présent (1698), t.I, p.301


1664 Tallemant des Reaux
0966 Le célèbre Patru sous ce marbre repose. Si l’on avait toujours des hommes comme lui.

Nouveau recueil des épigrammatistes, I,  267

1681 Tallemant des Reaux
0852 Ci-gît une fille de Cône, Toujours le serez moins que ne l’était sa main.

 

Epigrammes et autres pièces mêlées de M. de Senecé, p.41

Sénevé
1198 Comme je m’efforçais par mon langage induire Que je savais bien faire autant comme bien dire.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.383

Inconnue Scévole de Sainte-Marthe
1240 Ci-gît qui fut de belle taille, Était-il honnête homme ? Oh ! non.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.66

inconnue Scarron, Paul (1610-1660)
Syndiquer le contenu