Nombre total de resultats :1427
Numéro Premier vers Dernier vers Références Année Auteuricone de tri
0660 C’est donc ici que gît l’Homère L’Eglise ordonne de se taire.

F.Fr.13652, p.537

1778 Lozère, Chevalier de la
0731 Ci-gît ma femme. Ah! qu’elle est bien Pour son repos et pour le mien.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.187 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.144

 

Inconnue Lorens, Jacques de
0967 Ne jugeons jamais d’une vie Et La Fontaine comme un saint.

Nouveau recueil des épigrammatistes, I, 268 - Raynal, I, 280

1695 Linière
0369 Ci-gît Paul Léautaud Beaucoup pensèrent : « c’est bien tard ! »

Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.416

1956 Léautaud Paul
0015 Ci-gît une insigne catin Qu’on alla bien loin les chercher.

Journal de Paris, 4 pluviôse an IV

1794 le citoyen Félix Faulcon, représentant du peuple.
0862 Ci-gît l’eunuque du Parnasse, N’a laissé ni gloire ni race.

Acanthologie ou Dictionnaire épigrammatique, 1817, p.12

Le Brun
0654 Ici digère en paix le chanoine Darras. Pour ne pas jeûner le Carême

F.Fr.13653, p.132

1779 Laus de Boissy
0606 Réalisant les mœurs de l’âge d’or Fut moins bavard, et plus aimable

Mémoires secrets, V, 215

1770 La Place, Antoine de
0625 O Parnasse ! frémis de douleur et d’effroi ; Dis que Voltaire est mort, pleure et repose-toi.

Mémoires secrets, XII, 89 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.271

1778 La Place, Antoine de
0633 Marin dès ta première aurore, Et l’Angleterre mieux encore.

Mémoires secrets, XVII, p.197

1781 La Place, Antoine de
1164 Ci-gît, quoique Genève en dise s’il n’eût été jaloux de Fénelon.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.142

Inconnue La Place, Antoine de
1166 Ci-gît qui, toujours énergique, Semble dans ses écrits avoir prévu son sort.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.152

1763 La Place, Antoine de
1167 Cet imposteur, quoiqu’il aimât les femmes, Leur substitua des houris.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.169

Inconnue La Place, Antoine de
1170 De suffisance et de sottise humaine d’un Régiment fait pour être immortel.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.189

1724 La Place, Antoine de
1176 Ci-dessous gît l’abbé de Boismorand qui jouait, conversait et priait en jurant

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.217-18

1740 La Place, Antoine de
1234 Ci-gît que d’un grand titre en mourant revêtu Y parvint sans naissance ainsi que sans vertu.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.417

1723 La Place, Antoine de
0936 Aboyant le larron sans cesse, De mon maître et de ma maîtresse.

Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.II, p.31 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.114

Inconnue La Monnoye
0604 Ci-gît un très grand personnage C'est trop mentir pour cent écus.

Arsenal 3128, f°216v - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.69

 

1670 La Monnoye
0692 Monsieur de Langres est mort testateur Payez. Le voilà fait.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.163

1670 La Monnoye
0736 Ici dessous gît tout à plat Le puissant chancelier Du Prat.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.192

1556 La Monnoye
Syndiquer le contenu