Nombre total de resultats :1427
Numéro Premier vers Dernier vers Références Annéeicone de tri Auteur
1195 Ci-gît le corps de Paul Arnout, Marchand de laine, et puis c’est tout.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.344

Inconnue
1197 La Mort mit dans ce Monument A manifesté l’existence.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.372

Inconnue
1198 Comme je m’efforçais par mon langage induire Que je savais bien faire autant comme bien dire.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.383

Inconnue Scévole de Sainte-Marthe
1199 Ci-gît dont la suprême loi Ci-gît qui ne dût jamais vivre.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.433

Inconnue Voltaire (attribué à)
1200 Ci-gît qui ribaudait, trinquait, jouait gros jeu. Qu’il s’en embarrassait lui-même.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.471 - Nouveau recueil des épigrammatistes, II, 66

Inconnue
1202 Ci-gît un procureur qui, le seul au Palais, Que Dieu te garde de l’apprendre.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.36

Inconnue
1204 Sans cesse Lucas était ivre : De quoi mourir, ni de quoi vivre.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.80

Inconnue
1205 Ici dessous repose en paix Qu’il puisse égaler son caquet.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.81 - Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.I, p.237 - Recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu’à présent (1698), t.I, p.106

 
Inconnue Furetière
1209 Pourquoi ce riche Monument Pourquoi saura-t-on qu’il est mort ?

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.113

Inconnue
1210 Ci-gît une vieille édentée, En fontanges couleur de rose.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.154

Inconnue
1211 Ci-gît qui jamais ne sut dire De peur de faire pénitence.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.160

Inconnue
1214 Le monument que l’on contemple, Le monument que l’on contemple,

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.197

Inconnue
1215 Patient au-delà du temps qu’il a vécu, Point ne cessa d’être cocu

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.229

Inconnue
1216 Ci-gît, au bas de cette église, Dieu lui fasse miséricorde !

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.231 - Bibliothèque des gens de cour, 2ème éd., t. I, p.116

Inconnue
1217 Ci-gît sous cette pierre plate Et qui dormait sur un procès.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.247

Inconnue
1218 Tout meurt, je m’en aperçois bien : C’est s’endormir sur la fin d’un beau jour.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.255

Inconnue Maugiron, comte de
1219 Ci-gît qui s’en console et n’a que trop vécu : Mais ne vivons-nous point beaucoup trop pour nos peines ?

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.256

Inconnue
1223 Ci-dessous gît Saint-Aulaire, Et mourut bon chrétien.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.317

Inconnue Voltaire (attribué à)
1229 Passant, dans ce tombeau gît un homme de bien Qui permit de tout croire et ne crut jamais rien.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.344

Inconnue
1231 Ci-gît, Passant, dans ce tombeau Pas même pour rincer son verre.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.358

Inconnue Coquart
Syndiquer le contenu