Nombre total de resultats :1436
Numéro Premier vers Dernier vers Références Annéeicone de tri Auteur
0654 Ici digère en paix le chanoine Darras. Pour ne pas jeûner le Carême

F.Fr.13653, p.132

1779 Laus de Boissy
0655 Mairobert, couvert d’infamie, C’est le plus beau trait de sa vie.

F.Fr.13653, p.134

1779
0627 Pour qui compte les jours d’une vie inutile, L’égalent à Nestor.

Mémoires secrets, XVIII, 

1781
0628 Ô France ! applaudis-toi, triomphe de ton sort ; Un Dauphin vient du [de] naître, et Maurepas est mort !

Mémoires secrets, XVIII, 158

1781
0633 Marin dès ta première aurore, Et l’Angleterre mieux encore.

Mémoires secrets, XVII, p.197

1781 La Place, Antoine de
0634 Huit mois plus tôt il mourait adoré, Huit mois plus tard il est mort abhorré.

Mémoires secrets, XX, p.8

1781
0635 A la seule équité Beaumont savait se rendre Mais son cœur bienfaisant jamais ne l’a trompé.

Mémoires secrets, XX, p.8

1781
0801 Avec l’esprit fécond du Dante et de Voltaire, Il honora les mœurs et respecta les cieux.

Les délassements du sage, ou Nouveau choix des meilleures épigrammes qui ont paru dans le XVIIIe siècle, p.71

1781 Caraccioli
1433 Ci-gît Jacquot, trépassé de vieillesse Combien de gens sont morts et mourront comme lui !

CLG, mai 1781

1781
0957 Ci-gît un chevalier qui sans cesse courut, Que notre vie est un voyage.

La Harpe, Correspondance littéraire, t.II, p.280 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.94


1782 Boufflers, chevalier de
1400 Ci-gît qui toujours confiant L’aima, le fit et mourut sa victime.

CSPL, t.XIII, p.33

1782
1401 De combats, de plaisirs tout à tour occupé Et du canapé dans la tombe.

CSLP, t.XIII, p.208-09

1782
0637 Son corps n'est plus que cendre, et son esprit a fui ; Sans ses écrits divins rien n'eût resté de lui.

Mémoires secrets, XXII, p.16

1783
0662 Ci-gît le dernier des enfants Par des enfants morts-nés ?

F.Fr.13653, p.351

1783
1277 Ci-gît Mirabeau le brutal Qui jurait bien et payait mal.

Chronique scandaleuse (1783), p.196

1783
1402 Il était généreux, noble, vaillant et sage, Il eût toujours vécu.

CSPL, t.XV, p.68

1783
0663 Le Court de Gébelin, d’antiquailles nourri, En expirant, martyr du magnétisme.

F.Fr.13653, p.371

1784
1403 Au pied de cet arbre repose En ce monde c’est n’être rien.

CSPL, t.XV, p.265

1784
0557 Ci-gisent qui, des airs franchissant la barrière Et la grandeur et le néant.

Anthologie de la poésie française du XVIIIe au XXème siècle textes choisis par Catriona Seth, Bibliothèque de la Pléiade, p. 17 - Les délassements du sage, ou Nouveau choix des meilleures épigrammes qui ont paru dans le XVIIIe siècle, p.159


1785
0639 Ci gît Choiseul, dont le génie Dans l’exil et même à sa mort.

Mémoires secrets, XXIX, p.43 - CSPL, XVIII, 106

1785 La Harpe
Syndiquer le contenu