Nombre total de resultats :1436
Numéroicone de tri Premier vers Dernier vers Références Année Auteur
0440 Monseigneur, Monsieur ou Saint Jule, Pourquoi ne pas monter dessus ?

Tableau de la vie de Mazarin, p.238

1661
0441 Quand Colbert rendit l’esprit, Du curé de Saint-Eustache. / Lampons, lampons

Nouveau Siècle, t.II, p.207

1683
0442 Je sais bien qu’un homme d’Église Mais je ne sais si Dieu l’a prise.

Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.I, p.172 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.284

 

Inconnue Cailly (de)
0443 Le grand Colbert est mort ; pleurez, gens de finances ; Apprenait le latin pour être chancelier.

Nouveau Siècle, t.II, p.21

1683
0444 Ci-gît cet adroit officier, Mais il a perdu la parole.

Nouveau Siècle, t.II, p.213 - Tableau de la vie de Colbert, p.269

1683
0445 Ci-gît une putain féconde Pour trouver des vits immortels.

BHVP, MS 580, f°60v

0446 Il faut que l’univers en tressaille de joie, Digne de son mérite, auprès de son patron.

Nouveau Siècle, t. II, p.214 - Tableau de la vie de Colbert, p.279

1683
0447 Ci-gît la carcasse d’un homme Que les Goths en saccageant Rome.

Nouveau Siècle, t. II, p.214 - Tableau de la vie de Colbert, p.285

1683
0448 On aurait sur nos vins augmenté les impôts Est mort avant l’automne.

Nouveau Siècle, t. II, p.216 - Tableau de la vie de Colbert, p.275-76

1683
0449 Ci-gît le père des impôts Qu’il nous donna pendant sa vie !

Nouveau Siècle, t. II, p.216 - Tableau de la vie de Colbert, p.277

1683
0450 Partout où Dieu a un temple Celle où gît La Tournelle.

F.Fr.10477, f°7r

1745
0451 Ci-gît qui peu dormit et toujours travailla Et que ne dormît-il tout le temps qu’il veilla !

Nouveau Siècle, t. II, p.216 - Tableau de la vie de Colbert, p.281

1683
0452 Nous aurions mieux passé le temps Il est plus méchant que le diable.

Nouveau Siècle, t. II, p.217 - BHVP, MS 551, p.30

1683
0453 Ci-gît Jean-Baptiste Colbert ; Au Diable soit quiconque y perd !

Nouveau Siècle, t. II, p.217 - Tableau de la vie de Colbert, p.263

1683
0454 Ci-gît le père des impôts ; Jugez par là de son repos.

Nouveau Siècle, t. II, p.217

1683
0455 Ici fut mis en sépulture Dont son cœur était la plus dure.

Nouveau Siècle, t. II, p.217

1683
0456 Colbert n’a jamais fait d’injustice à personne. D’avoir réduit la France au point qu’elle est réduite ?

Nouveau Siècle, t. II, p.218 - Tableau de la vie de Colbert, p.287

1683
0457 Enfin Colbert n’est plus ; et c’est nous faire entendre Le voleur ne serait pas mort.

Nouveau Siècle, t. II, p.218 - Tableau de la vie de Colbert, p.276 - BHVP, MS 551, p.30

1683
0458 Démons, de mes fureurs ministres éternels, Mais sans vous épuiser, car Berryer n’est pas mort.

Nouveau Siècle, t. II, p.218-19

1683
0459 Ne dis plus que la faim fasse mourir les gens. Un poète a vécu jusqu’à quatre-vingts ans

Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.I, p.194 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.423

 

Inconnue Cailly (De)
Syndiquer le contenu