Nombre total de resultats :1436
Numéroicone de tri Premier vers Dernier vers Références Année Auteur
0420 Il est mort saint le Seigneur Mazarin, S’il eût été absous par un Père Jésuite.

Tableau de la vie de Mazarin, p.226-27

1661
0421 Il n’est point d’absolution Que pour avoir un évêché.

Tableau de la vie de Mazarin, p.227

1661
0422 Après avoir volé, fait des maux infinis, Mais malheureusement, c’est elle qui m’a pris.

Tableau de la vie de Mazarin, p.228

1661
0423 Ô le bizarre événement Repose si paisiblement.

Tableau de la vie de Mazarin, p.229

1661
0424 Ci-gît le tyran des humains Qui durant son vivant raflait de toutes mains.

Tableau de la vie de Mazarin, p.229

1661
0425 Passant, la mort te donne ici Le Mazarin, dis grand merci.

Tableau de la vie de Mazarin, p.229

1661
0426 Un fourbe, un brigand, un impie C’est qu’il donnait des évêchés.

Tableau de la vie de Mazarin, p.230

1661
0427 Ci-gît ce fameux cardinal De savoir où il est, c’est un autre mystère.

Tableau de la vie de Mazarin, p.231

1661
0428 Ce ministre a ployé bagage ; Car nous en avons trois pour un

Tableau de la vie de Mazarin, p.231

1661
0429 Du grand Jules dans cette châsse Ici girait un grand trésor.

Tableau de la vie de Mazarin, p.232

1661
0430 Si tout Paris court à Vincennes Plus de vingt ans qu’on le souhaite.

Tableau de la vie de Mazarin, p.232

1661
0431 Ce vénérable Mazarin, De laisser son nom à la porte.

Tableau de la vie de Mazarin, p.232-33

1661
0432 O mort ! qui cachez tout dans vos demeures sombres, Qui devrait avoir mis l’original en cendre.

Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.I, p.235

1687 Pavillon
0433 Auprès d’André Chénier, avant que de descendre Et sa gloire, et ses vers dictés par l’avenir.

Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.414

1794 Chénier, Marie-Joseph (1764-1811)
0434 Ci-gît qui follement se hâta d’expirer Il aurait regret à la vie.

Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.II, p.115

Inconnue Inconnu
0435 Admirez le revers de la grandeur du monde. Et que le plus beau jour est une nuit profonde.

Tableau de la vie de Mazarin, p.234

1661
0436 San Piare das sans le plus vieux De peur que ce Guiabe n’en sorte.

Tableau de la vie de Mazarin, p.235

1661
0437 L’illustre Mazarin n’est maintenant qu’une ombre Et cet astre a brillé jusqu’à son dernier jour.

Tableau de la vie de Mazarin, p.235-36

1661
0438 L’avare Mazarin n’est maintenant qu’une ombre, Ayant été méchant jusqu’au dernier jour.

Tableau de la vie de Mazarin, p.236

1661
0439 Monseigneur, Monsieur ou Sieur Jule, De ne l’avoir pu chevaucher.

Tableau de la vie de Mazarin, p.237-38

1661
Syndiquer le contenu