Nombre total de resultats :1427
Numéroicone de tri Premier vers Dernier vers Références Année Auteur
1186 Ci-gît dont le zèle feint A force d’être hypocrite.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.285

Inconnue Gombauld
1185 À quoi s’occupait Isabeau Et le troisième à babiller.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.273

Inconnue
1184 Quand Voltaire d’un si beau style L’Antéchrist prêcher l’Evangile.

Epigrammes de J.-B. Rousseau, p.99

1183 Ariste est dans la sépulture !… Qu’un peu de cendre et de fumée.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.264

Inconnue
1182 Ci-dessous gît Dame Denise Pour épargner une chemise.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.259

Inconnue
1181 Il n’est donc plus de cothurne aujourd’hui ! Ci-gît Le Kain, Melpomène avec lui.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.241

1778 Poinsinet de Sivry
1180 La mort m’a couché sur sa liste : Descend à son tour

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.232

Inconnue Grandval
1179 Souvent avec trop d’art copiant la nature On lui connut peu de rivaux.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.225

1763
1178 Ici sous cette tombe close Après son trépas qu’il repose.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.222

Inconnue
1177 Par le Roi le coup fut paré Il n’aimait pas nos patenôtres.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.221

1590
1176 Ci-dessous gît l’abbé de Boismorand qui jouait, conversait et priait en jurant

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.217-18

1740 La Place, Antoine de
1175 Bontemps est mort : tout le regrette, A vous faire, un jour, regretter.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.219

1701
1174 Pauvre Didon ! où t’a réduite L’autre, en fuyant, cause ta mort !

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.237

Inconnue Charpentier
1173 Au paresseux Clément la lumière est ravie. Clément dormait et Clément dort.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.199

Inconnue
1172 Ci-gît, de burlesque mémoire, Il ne fit rien si grotesque que lui.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.198

Inconnue Boileau, Gilles
1171 Ci-gît (gardons-nous de le suivre !) Quand on n’avait plus de quoi vivre.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.198

Inconnue
1170 De suffisance et de sottise humaine d’un Régiment fait pour être immortel.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.189

1724 La Place, Antoine de
1169 Ci-gît qui, pour un quart d’écu, S’agenouillait devant un cu.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.180

Inconnue
1168 À l’impie Acerra la lumière est ravie. Comme il est mort sans penser à la vie.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.178

Inconnue
1167 Cet imposteur, quoiqu’il aimât les femmes, Leur substitua des houris.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.169

Inconnue La Place, Antoine de
Syndiquer le contenu