Nombre total de resultats :1436
Numéro Premier vers Dernier vers Références Annéeicone de tri Auteur
0850 Ci-gît un bon mari dont l’exemple est à suivre Il ne cessa d’être cocu.

Bibliothèque des gens de cour, 2ème éd., t. I, p.115

Inconnue
0853 Passant, arrête ici tes pas Pas une ne suivra le sien

Bibliothèque des gens de cour, 2ème éd., t. I, p.117

Inconnue
0855 N’attends, passant, que de ma gloire Qu’eût la mort de m’ôter la vie.

Nouveau recueil des épigrammatistes français (1720), t. I, p.45.

Inconnue Malherbe, François de
0856 Cet absinthe au nez de barbet Je le voudrais voir au gibet

Nouveau recueil des épigrammatistes français (1720), t. I, p.45.

Inconnue
0857 Ci-gît un chien qui par nature De son maître et de sa maîtresse.

Nouveau recueil des épigrammatistes français (1720), t. I, p.85.

Inconnue Tristan l'Hermite
0858 Il est au bout de ses travaux Qu’on ne croit qu’il y revienne

Nouveau recueil des épigrammatistes français (1720), t. I, p.69.- La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.270 - Recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu’à présent (1698), t.I, p.179


Inconnue Cailly, De
0859 Ci-gît le prodigue Airancy Il en a mangé beaucoup d’autres.

Nouveau recueil des épigrammatistes français (1720), t. I, p.81.

Inconnue
0863 Sous ce tombeau gît un auteur Et malin comme un auditoire.

Piron, OC, t.VIII, p.417 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.10

 

Inconnue Piron
0867 De cet auteur noirci d’un crayon si malin Pour ennemis Gacon, Pitaval et Voltaire

Raynal, I, 328 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.88

Inconnue Rousseau, Jean-Baptiste
0884 Ci-dessous gît un vieux tailleur Au plus offrant prêtait sa femme

Lyon BM, MS 757, f°84v

Inconnue
0892 Ci-gît sans lampe ni lanterne Aura logé près de sa bière.

Arsenal 2936, f°156r

Inconnue
0893 Porté de la table au tombeau Il eût fait plus belle fin.

F.Fr.10475, f°3r

Inconnue
0896 Ci-gît un philosophe habile Le mène au loin pour l’égarer.

F.Fr.10475, f°5r

Inconnue
0904 Ci-gît qui mangea Brouage Mais la vérole le mangea

Arsenal 3128, f°215r

Inconnue
0911 Ci-gît le doguin Grichou ’est peu de chose que le sage !

Lyon BM, MS 1671, f°226r

Inconnue
0914 Il eut assez d’esprit pour désirer paraître. Mais enfin il mourut son maître.

Arsenal 3128, f°284r

Inconnue Beauchamps
0191 O terre, sois-lui légère, Elle a si peu pesé sur toi.

Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.419

Inconnue Inconnu
0952 Sous ces tisons, sans titres, sans paraphes, Dites tout court : le grand Saurin est mort.

1732/1735, III,152

Inconnue
0958 Ci-gît dans une paix profonde Fit son paradis en ce monde.

La Harpe, Correspondance littéraire, t.III, p.306 - F.Fr.15231, f°195r - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.161

Inconnue
0170 Ci-gît, dessous ce marbre blanc, C’est pour ne pas donner d’étrennes.

Les délassements du sage, ou Nouveau choix des meilleures épigrammes qui ont paru dans le XVIIIe siècle, p.231 - Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.419

Inconnue Inconnu
Syndiquer le contenu