Nombre total de resultats :1428
Numéro Premier vers Dernier vers Références Annéeicone de tri Auteur
1427 Ci-gît Cléon, ce président avare, Ne doit pas se donner pour rien.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.54

Neufchâteau, François de
1196 Arrête, ami. Ci-gît La Hire. Pour tout vrai soldat, c’est tout dire.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.370

1442 Anonyme
0266 Cy gist et dort en ce sollier Repos éternel donne à cil.

Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.413

1463 ? Villon, François (1431-1463?)
0969 Ci-gît dont l’esprit fut si beau, Plus encor que par son tombeau.

Nouveau recueil des épigrammatistes, II, 29

1530
1145 Ci-gît Margot, la gente Demoiselle, Qu’eut deux maris et si mourut pucelle.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.51

1530 Marguerite d'Autriche
0749 Le cas bien gratia superis Vous connaissez certa scienta

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.198-202

1542 ?
1141 Sœur et femme de Rois, sous ce marbre tient place La Reine Marguerite à de si nobles traits.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.43

1549 Anonyme
0651 Ci-gît le petit Mancini, Et je l'aurais mis en faveur.

 Cité par Hubert Carrier, La presse de la Fronde (1648-1653) : les Mazarinades (1989). Tome I, p. 303

1552 Blot
0734 Ci-gît l’Arétin ne le connaissant pas.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.188

1556
0735 Le temps par qui tout se consume C’est qu’il ne le connaissait pas.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.189 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.165

 

1556
0736 Ici dessous gît tout à plat Le puissant chancelier Du Prat.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.192

1556 La Monnoye
1208 Ci-gît le fameux Tiraqueau, Si, comme un autre, il avait bu du vin.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.106

1558
0770 Antoine de Saumur naquit 1529 A nature il paya l’acquit 1559

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.215

1559
1128 La reine qui ci-gît fut un diable et un ange. Souhaite-lui, passant, enfer et paradis.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.320 - Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.420

1589
1177 Par le Roi le coup fut paré Il n’aimait pas nos patenôtres.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.221

1590 Anonyme
0710 Jean Passerat ici sommeille Amis, de mavais vers ne chargez point ma tombe.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.106 - Nouveau recueil des épigrammatistes français, t.I, p.39 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.399 - Recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu’à présent (1698), t.I, p.106

 

1601
0727 Ci repose et gît s’en est mal trouvé.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.186

1602
0794 J’ai vécu sans nul pensement Qui ne songeai jamais à elle.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.186 - Sottisier, p.37 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.23

1613 Régnier, Mathurin
0732 L’Apollon de nos jours, Malherbe ici repose Il est mort pauvre, et moi je vis comme il est mort.

Sottisier, p.38 - Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant - La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.253

 

1628 Gombaud
Syndiquer le contenu