Nombre total de resultats :1427
Numéro Premier vers Dernier versicone de tri Références Année Auteur
0212 France, j’ai plaint ta destinée Va, France, tu le méritais.

Tableau de la vie de Richelieu, p.100

1642
1089 Enfin ce grand jour est venu Vainque ces hérétiques-là / Alleluia

F.Fr.12673, p.137

1715
0404 Dessous ce tombeau gît un homme Valoir plus qu’un double Louis.

Tableau de la vie de Mazarin, p.219

1661
0352 Vous qui pour l’émétique avez fait le rétif, Vient de sauver toute la France.

Arsenal 3128, f°27r

1661
0222 Passant, tu es en assurance, Vis désormais en espérance.

Tableau de la vie de Richelieu, p.112 - Lyon BM, MS 756, f°131r

1642
0082 Ci-gît Armand de Richelieu Vit-on jamais un tel docteur ?

Arsenal 3128, f°30r - Trésor des épitaphes, p.3 - Tableau de la vie de Richelieu, p.112

1642
0054 Ici dessous gît, mais je n’ose Vivant qu’on parlât de paix.

Arsenal 3128, f°24r - Tableau de la vie de Richelieu, p.96

1642
0190 Passant, si tu es curieux Voilà comme était Richelieu.

Nouvelles de l’autre monde, p.26-27

1642
0938 Te voilà donc, pauvre Louis, Voilà ton oraison funèbre.

Raunié, VIII, 313-16

1774
1063 Violenter la nature aux dépens d’une armée Voilà tout ce qu’a fait le héros de la France

Raunié, I, 42-44

1715
0868 Ici-gît qui perdit la vie Voltaire dit que c’est l’enfant

Raynal, I, 366

1749
1201 Entre ces peupliers paisibles Votre ami dort sous ce tombeau.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.II, p.18

1778 Ducis, Jean-François
0880 Ci-gît dans ce tombeau l’illustre Fontenelle Vous revivrez toujours.

CLK, janvier 1757

1757
0563 Remplissant ses honteux destins Vous avez perdu votre père.

Raunié, VII, 320

1774
0749 Le cas bien gratia superis Vous connaissez certa scienta

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.198-202

1542 ?
1049 Louis est sûrement sauvé. Vous en avez souffert, c’en est la pénitence.

F.Fr.12796, f°61v

1715
0910 Ci-gît un prince au lieu d’un roi Vous en seriez mieux vous et moi

Arsenal 3128, f°256v

1711
1078 Vous auriez pu, grand roi, Vous et chacun en seriez mieux

Raunié, I, 53

1715
1238 L’Attila des mauvais rimeurs Vous ne craignez plus sa férule.

La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.15

1741
0344 Vous qui du cardinal osez troubler les mânes Vu que dedans l’Enfer on le tourmente assez ?

Arsenal 3128, f°20r

1661
Syndiquer le contenu