Nombre total de resultats :1436
Numéro Premier vers Dernier versicone de tri Références Année Auteur
0725 Ici gît Silvius, auquel on en sa vie Encore a-t-il dépit qu’on lit gratis ces vers.

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.182

inconnue
0486 Colbert est dans la sépulture, Enfin à la mort a payé le tribut.

Tableau de la vie de Colbert, p.277

1683
0233 En ce triste siècle de fer Entre en partage avec l’enfer.

Tableau de la vie de Richelieu, p.118

1642
0811 Pleurez, Grâces, pleurez, Amours Entre la crainte et l’espérance

Raunié, VII, 25

1764
0881 Turenne a son tombeau parmi ceux de nos rois Entre porter le sceptre et le bien soutenir.

CLK, mars - La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.94

0488 Colbert ayant frappé à la porte d’Enfer Entrez, père Grison, vous êtes du logis.

Tableau de la vie de Colbert, p.278

1683
1127 Aga, compère Pierrot, Entrons dans cette église(a)

F.Fr.15143, p.49-50

1715
1430 Ci-gît qui fut par excellence Es-tu content ? Passe en silence.

Lagrange-Chancel, Les Philippiques, Editions Vallant, 2011, p. 175

0149 On ne voit que panégyriques Est celui de leur pension.

Arsenal 3128, f°41v - Tableau de la vie de Richelieu, p.99 - BHVP, MS 555, f°21v

1642
0231 Oh Dieu ! que la Fortune est bonne, Est contraint de prendre son lieu.

Tableau de la vie de Richelieu, p.118

1642
0321 Dans le village de Massare Est enfin mort en mauvais riche.

Arsenal 3128, f°16r - Nouveau Siècle, t.I, p.416 - Tableau de la vie de Mazarin, p.203

1661
0038 Le cardinal de Richelieu Est mieux ici qu’en autre lieu.

Lyon BM, MS 756, f°136

1642
0448 On aurait sur nos vins augmenté les impôts Est mort avant l’automne.

Nouveau Siècle, t. II, p.216 - Tableau de la vie de Colbert, p.275-76

1683
1335 Orgueil, ambition, cruauté, tyrannie, Est odieux même à ce lieu.

BHVP, MS 555, f°9r

1642
0514 Corsaire le plus grand qui ait ravagé l’onde Est retourné au Diable d’où il était venu.

Tableau de la vie de Colbert, p.291

1683
1160 On doit regretter sa mort, Est une faveur des Cieux !

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.113

Inconnue Maynard
0897 Ne donnez plus de larmes à mon sort Est-ce m’aimer que de pleurer ma mort ?

F.Fr.1361, p561

1733
1366 Le Saxon, vaillant et paillard, Et l’on ne t’eût jamais appelée la Pucelle.

Raunié, VII,177-78 - F.Fr.10478, f°508 -BHVP, MS 661, f°80v-81r - Mazarine Castries 3989, p.342 -  CLG Raynal, ed. Tourneux, II,12-13

1750
0371 Jule et le défunt cardinal Et bénéfice, et ministère.

Nouveau Siècle, t.I, p.291

1661
0621 Il viola les lois, loin d’en être l’exemple, Et ce chef de la justice en détruisit le temple.

Mémoires secrets, X, p.250

1776
Syndiquer le contenu