Nombre total de resultats :1427
Numéro Premier vers Dernier vers Références Année Auteuricone de tri
1373 Ci-gît qui fut vaillant au milieu des combats Si toute sa valeur eût été dans son bras.

BHVP, MS 661, f°85v-86r

1750
1374 Il est réduit en poudre Et trop peu pour nos désirs.

BHVP, MS 661, f°86r

1750
1375 Il n’est plus le Saxon non moins galant que brave En deux mots, voilà son histoire.

BHVP, MS 661, f°86v

1750
1364 Il est en plomb, le pauvre Rastignac Qui se croit exempt des impôts

BHVP, MS 661, f°63v

50
0570 Louis, tu ne dois plus regretter Châteauroux, Il lui fallait une victime.

F.Fr.10477, f°189

1744
0647 Guyot et de Rieux ont rempli leurs destins, Riez auteurs, pleurez catins.

F.Fr.10477, f°281 - Barbier, IV, 109

1745 décembre
0695 Ci-gît le poète Pradon Fit à la barbe d’Apollon, Le même métier que Corneille.

Choix d'épigrammes, p. 32

Inconnue
0720 Ci-gît aux bords de l’Hypocrène Il se donna bien de la peine.

Choix d'épigrammes, p. 32

Inconnue
0733 Ci-gît Molière et c’est dommage L’original et la copie.

Recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu’à présent (1698), t.I, p.274

 
1673
0851 Si vous lisez dans l’épitaphe Lisez, passant, lisez : vendit.

Les délassements du sage, ou Nouveau choix des meilleures épigrammes qui ont paru dans le XVIIIe siècle, p.100

 
0971 Ci-gît un tyran sanguinaire… Il est homme à ressusciter.

Acanthologie ou Dictionnaire épigrammatique, 1817, p.41

 
0972 Passant, regarde cette bière, Pense bien à ce point, le reste est superflu.

Glaneur historique19 mai 1732

1732
1149 Sous ce tombeau gît un pauvre écuyer, Dieu fasse paix au pauvre trépassé !

Epigrammes de J.-B. Rousseau, p.81

1184 Quand Voltaire d’un si beau style L’Antéchrist prêcher l’Evangile.

Epigrammes de J.-B. Rousseau, p.99

1228 Ci-gît Dubois de qui le vit Fait qu’à présent plus il ne vit.

F.Fr.9352, f°11r

1239 Ci-gît Dubois de qui le vit Fait qu’à présent plus il ne vit.

F.Fr.9352, f°11r

1723
1376 Ci-gît un ministre brutal Ce mari, prêtre et cardinal.

F.Fr.9352, f°137

1723
1377 J’étais gentilhomme normand, Et maintenant je ne suis rien.

F.Fr.9352, f°241r

1378 Ci-gît au cœur de cette église L’Éminence rouge y sera.

F.Fr.9352, f°241r

1379 Ici dessous repose en paix Qu’il puisse égaler son caquet.

F.Fr.9352, f°241v

Syndiquer le contenu