Numéro Titre Année Premier versicone de tri Dernier vers Mots Clefs
0463 Stances sur la vie de Monsieur Colbert 1683 Colbert est mort, sa renommée Sont plaisamment partis de Sceaux.
0456 Sans titre 1683 Colbert n’a jamais fait d’injustice à personne. D’avoir réduit la France au point qu’elle est réduite ?
0464 Sans titre 1683 Colbert voyant la France en deuil On ferait moins d’honneur à mon triste cercueil.
0474 Sans titre 1683 Colbert, ci-devant ministre Nous donne un Pelletier pour rhabiller nos peaux.
0498 Sans titre 1683 Colbert, plein de venin, de rage et de colère A fait souffrir à tous la gêne et la torture.
0526 Sans titre 1683 Colbert, que ton enterrement Te mettant dans la bière.
1198 D’un guerrier, mort sur la brèche d’un château qu’il défendait contre des rebelles. Inconnue Comme je m’efforçais par mon langage induire Que je savais bien faire autant comme bien dire.
0514 Sans titre 1683 Corsaire le plus grand qui ait ravagé l’onde Est retourné au Diable d’où il était venu.
0351 Sans titre 1661 Creviez-vous dans votre pourpoint Et qu’étant son tyran je sois mort dans mon lit.
0950 Sans titre 1749 Crimes et vices ont pris fin Ne nous reste-t-il pas son frère ?
0266 Sans titre 1463 ? Cy gist et dort en ce sollier Repos éternel donne à cil.
0691 De Loth Inconnue Cy Loth, sa femme en sel, sa ville en cendre, Il but et fut son gendre.
0102 Sans titre 1642 C’est bien une folle dépense Que ce méchant n’avait pas d’âme
0728 De Monsieur Colbert par un paysan 1683 C’est Colbert qui gît ici Trop tôt venu, trop tard parti.
0055 Sans titre 1642 C’est dedans ce tombeau, grand duc de Richelieu, Admire qu’un mortel ait fait si grandes choses.
0660 Epitaphe de M. de Voltaire 1778 C’est donc ici que gît l’Homère L’Eglise ordonne de se taire.
1051 Sans titre 1715 C’est donc vous, troupe sacrée On en donne aux chiens la curée.
1258 D’une chatte Inconnue C’est grand dommage que ma chatte Qui l’en avaient sollicitée.
0912 Epitaphe de deux curés 1739 C’est ici la dernière place Sur cela nous montre à nous taire.
0394 Sans titre 1661 C’est ne savoir point l’art, c’est manquer de pratique, Après le bien qu’il nous a fait.
Syndiquer le contenu