Sans titre

                         Sonnet

Ma naissance m’a fait un héros valeureux,

J’ai levé mon effort au-dessus de la gloire,

J’ai porté mes projets plus loin que la mémoire

Et mis à bas l’orgueil des cœurs plus fastueux.

 

J’ai fait trembler les rois le plus majestueux

Et remporté sur eux des exploits, des victoires,

Si grands qu’on ne saurait les comprendre en l’histoire

Si l’on ne me vantait sur tous les vertueux.

 

Quel esprit en conseil fut si puissant au monde ?

Quelle force aux combats fut jamais si féconde ?

La France n’a connu qu’à moitié mon pouvoir,

 

Car pour mettre en ses mains les rênes de l’Empire

Et réduire l’Église à la fin qu’elle aspire,

Il faudrait Richelieu de son tombeau ravoir1.

  • 1. Voir *0620

Numéro
1340


Année
1642

Personnalité
Richelieu, Armand Jean du Plessis de (1555-1642), homme d’État


Nombre de vers
Sonnet

Métrique
Alexandrin

Finalité
Encomiastique


Références

BHVP, MS 555, f°12r