Sans titre

                    1

Tout promet un heureux sort

Depuis que Louis est mort :

Heureux qui vivra,

Heureux qui verra

Le fruit de la Régence.

Siècle d’or elle enfantera

Au désir de la France, lan la.

 

                    2

Dans le siècle de Louis

La justice était à prix :

Mais dans celui-là

Thémis jugera

Au poids du sanctuaire

Et la vertu qu’on employera

vivra de son salaire, lon la.

 

                    3

La vérité dans son jour

Paraîtra lors à la cour :

On l’écoutera,

Elle y restera

Sous un Régent si sage

A Bicêtre on confinera

Tous nos flatteurs à gage, lon la.

 

                    4

Exempts de taxes et d’impôts

Nous vivrons dans le repos :

Qui régentera

Se contentera

De son propre domaine

Et le bon prince évitera

Toute dépense vaine, lon la.

 

                    5

A rendre le peuples heureux

Il bornera tous ses vœux.

Pour cet effet-là

Il rétablira

La bonne foi bannie

Et l’Etat il acquittera

Par son économie, lon la.

 

                    6

Les sciences et les beaux-arts

Fleuriront de toutes parts :

Il protégera,

Il avancera

Le mérite sublime

et la valeur n’accordera

qu’aux personnes d’estime, lon la.

 

                    7

Le luxe des partisans

Qui les rendait arrogants

Aboli sera :

On leur coupera

Les dix ongles crochus

Et rendre gorge on fera

A touts ces sangues, lon la.

 

                    8

L’Europe avec nous en paix

Ne la troublera jamais :

Chaque potentat

Qui verra cet Etat

Fleurir sous la Régence,

Craignant d’avoir échec et mat

Maintiendra l’alliance, lon la.

 

                    9

Les amours, les jeux, les ris

Règneront dans Paris :

Qui les troublera

S’en repentira.

Aux meurtres plus de grâce

Puisque les sceaux l’on confiera

A gens de bonne race, lon la.

 

                   10

D’Argenson et ses exempts

Ne feront plus les tyrans :

Chacun parlera

Comme il lui plaira

Sans craindre la Bastille,

Et le Prince éclairé dira :

Laissez parler la ville, lon la.

 

                  11

Desmarets et ses pareils

N’auront plus voix aux conseils :

Le fils du papa

Et tout Loyola

Sortiront de France.

Sans quoi toujours elle sera

En trouble et sans finances, lon la.

 

                  12

Ciel, daigne exaucer mes vœux ;

Fait-nous voir ce siècle heureux :

Mille alleluia

Que l’on chantera

A ton honneur et gloire

Seront pour les huit bons prélats

Des signes de victoire, lon la.1

  • 1. Voir $3553

Numéro
1114


Année
1715

Personnalité
Louis XIV (1638-1715), roi de France


Nombre de vers
12 x 7

Métrique
Sept syllabes

Finalité
Critique


Références

F.Fr.12796, f°71r-73r