Sans titre

J’achève ici-bas ma route1

C’était un vrai casse-cou,

J’y vis clair, je n’y vis goutte,

Je fus sage, je fus fou,

A la fin j’arrive au trou,

Que n’échappe fou ni sage,

Pour aller… je ne sais où ;

Adieu, Piron, bon voyage2.

  • 1. - 28 Octobre.c . M. Piron ayant essuyé depuis peu une chute, qu'il dit plaisamment être la plus grave qui ait été faite depuis celle d'Adam, ne s'est pourtant fait aucun mal ; elle a donné lieu à la saillie suivante de sa part, qu'on peut regarder comme une espèce d'épitaphe :
  • 2. Voir $2318

Numéro
0817


Année
Inconnue

Auteur
Piron

Personnalité
Piron, Alexis (1689-1773), écrivain


Nombre de vers
Huitain

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Neutre


Références

Mémoires secrets, VI, 215 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.213