Sans titre

Ci-gît un très grand personnage1

Qui fut d'un illustre lignage,

Qui posséda mille vertus,

Qui ne trompa jamais,  qui fut toujours fort sage.

Je n'en dirai pas davantage,

C'est trop mentir pour cent écus2

  • 1. Dans certaines circonstances, le recours à un poète, en tant que professionnel des mots, s'accompagne même d'une rétribution. C'est le cas notamment pour l'épitaphe. Les clauses de certains testaments prévoient parfois une certaine somme attribuée au louangeur qui tournera la pièce la plus appropriée. C'est par exemple ce qu'a prévu l'évêque de Langres, M. de La Rivière. Il lègue cent écus à qui fera son épitaphe. Mais, de son vrai nom Louis Barbier, il ne peut prétendre à une noble naissance et La Monnoye ironise en feignant de bâcler quelques vers en forme d'épitaphe (Raunié). Voir les variations sur ce thème en 0604, 0905-0908
  • 2. Voir $0090

Numéro
0604


Année
1670

Auteur
La Monnoye

Personnalité
La Rivère, Michel Poncet de (1609-1677), évêque de Langres.


Nombre de vers
Sixain

Métrique
Mêlée

Finalité
Critique


Références

Arsenal 3128, f°216v - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.69