Sans titre

                    Sonnet

Richelieu, ce grand homme, est dans la sépulture.

Il n’en reste qu’un bruit qui durera toujours,

Et son nom, la merveille et l’honneur de nos jours

Fera l’étonnement de la race future

 

Il arrêta la mer, il força la nature

Le Ciel fit sa fortune et lui prêta secours

Enfin toute sa vie eut un si noble cours

Qu’avoir sauvé l’État fut sa moindre fortune.

 

Son trépas, honoré des larmes de son roi,

Le porta dans les cieux plein de zèle et de foi,

Laissant de ses vertus une illustre mémoire.

 

Un destin si fameux n’est que pour ses égaux.

Qui vivra comme il fit parmi les grands travaux

Mourra comme il est mort dans le sein de la gloire1.

  • 1. Voir *0114. Composé sur les mêmes rimes, 0214 est le symétrique inversé de 0048. On peut croire que ce dernier n'a été composé que pour être ensuite mieux nié.

Numéro
0048


Année
1642

Personnalité
Richelieu, Armand Jean du Plessis de (1555-1642), homme d’État


Nombre de vers
Sonnet

Métrique
Alexandrin

Finalité
Encomiastique


Références

Arsenal 3128, f°22v+23r - BHVP, MS 555, f°20r-20v