Sans titre

Du corps du grand Rantzau1 tu n’as qu’une des parts ;

L’autre moitié resta dans ls plaines de Mars.

Il dissipa partout ses membres et sa gloire ;

Tout abattu qu’il fut, il demeura vainqueur.

Son sang fut en cent lieux le prix de la victoire

Et Mars ne lui laissa rien d’entier que le coeur.

  • 1. Josias, comte de Rantzau (1609-1650), blessé et mutilé à plusieurs reprises lors de ses campagnes militaires.

Numéro
1130


Année
1650

Auteur
Inconnu

Personnalité
Rantzau, Josias (1609-1650), homme de guerre


Nombre de vers
Sixain

Métrique
Alexandrin

Finalité
Encomiastique


Références

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.61 - Claude Gagnière, Pour tout l’or des mots (Robert Laffont, 1996), p.422