Sans titre

Convoi du cardinal de Richelieu en Sorbonne

Ceux de qui tu craignais la rage

Cependant que tu gouvernais,

Dès que tu rendis les abois

En buvant un coup davantage,

Sans te faire aucun autre outrage

Et bien qu’ils pussent à leur choix

Jaser sans crainte d’être en cage,

La plupart à tes hauts exploits

Rendirent même quelque hommage.

Mais ceux que plus tu chérissais

Entre ton noble parentage,

N’étant pas contents du partage

Qu’en mourant tu leur délaissais,

A l’encontre du tripotage

Firent mille indignes abois.

Mais ce n’est qu’un pur badinage

Que d’en tenir tant de langage. 

Ils maudirent cent mille fois

Ta faveur et ton héritage,

Puis se prenant d’un fier courage

A menacer du bout des doigts

Cuidèrent faire un grand carnage

Qui fut apaisé toutefois.

Enfin comme l’ordre et l’usage

Qu’on doit observer aux convois

Et même de toi qui méritais

Cérémonie à triple étage,

Se montrèrent si discourtois

Qu’en un chariot de bagage,

Ainsi qu’un sac rempli de pois, 

Te mirent avec ton image,

Et comme un loup en garouage,

Sans comparaison toutefois,

En un frère à la Rose-Croix,

La nuit leur prêtant son ombrage,

Passant sur un pont non de bois,

Te menèrent pour tout potage

En l’hôtel des divines lois.

Adonques, se dit un bourgeois,

Voici un moult bel enterrage

Pour le demi-dieu des François.

Pensez, que son chien de lignage

Pour un deuil de plus haut parage

Craint de dépenser un tournois.

Ha ! quel scandale au voisinage,

Dit Maurice, bon vieux Gaulois,

Quoi ! qu’on n’entende aucune voix

Prier pour ce grand personnage ?

Un calviniste, un vaudois

N’aurait moindre menu suffrage.

Lors un bon homme de village

Y voulant fourrer son minois,

Dit : ma femme, c’est grand dommage

Que cette noblesse sauvage

Qui veut descendre de nos rois

Et qui n’entend que son patois,

Ne fasse le même voyage

Que leur parent le plus courtois

Que l’on ait connu de notre âge1.

  • 1. Voir *0323

Numéro
0263


Année
1642

Personnalité
Richelieu, Armand Jean du Plessis de (1555-1642), homme d’État


Nombre de vers
59 vers

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Critique


Références

Tableau de la vie de Richelieu, p155-57 - BHVP, MS 555, f°25v-26r