Sans titre

Passant, si tu es curieux

Du sort heureux ou malheureux

De l’esprit qui tournait les pôles,

Je ne sais certes ce qu’il fait,

Mais si tu veux, en trois paroles,

Je te ferai voir son portrait.

 

Le visage d’un songe-creux

Le sang corrompu d’un lépreux,

Le geste d’une maquerelle,

Un fol qui n’avait point de Dieu

Et qui mettait tout en querelle :

Voilà comme était Richelieu1.

Numéro
0190


Année
1642

Personnalité
Richelieu, Armand Jean du Plessis de (1555-1642), homme d’État


Nombre de vers
2 x 6

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Critique


Références

Nouvelles de l’autre monde, p.26-27