Sans titre

Ci-gît Armand de Richelieu,

Qui sur la terre était un dieu.

Ce cardinal impitoyable,

Cette éminence formidable,

Cet amiral si redoutable

Ce grand génie incomparable,

Ce tout-puissant inexorable,

Ce grand tyran inimitable,

Qui devant Dieu est si coupable,

Qui ne pensait qu’à posséder

L’esprit du roi et l’obséder,

Qui aux captifs n’a rien donné

Et qui jamais n’a pardonné,

Qui n’aimait rien que l’injustice,

L’iniquité et le supplice,

Qui ne voulait pour ces raisons

Que des bourreaux et des prisons,

Que s’agrandir et terrasser

Tous les plus grands et les chasser,

Qui n’aspirait qu’au bien d’autrui

Pour ses parents comme pour lui

La fourberie de jour en jour

Était l’objet de son amour

Et puisqu’il n’a fait que du mal

Ne pleurons point cet animal

Qui un jeudi est trépassé.

Nunc requiescat in pace.

Numéro
0020


Année
1642

Personnalité
Richelieu


Nombre de vers
25 vers

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Critique


Références

Lyon BM, MS 756, f°132 - Trésor des épitaphes, p.9 - Tableau de la vie de Richelieu, p.59-60

Notes

*0070