Sans titre

                           Sonnet

Ci-gît ce grand prélat, cet homme incomparable

Qui s’est fait renommer par mille beaux effets

Et de qui les desseins étaient autant de traits

Dont l’Espagnol ressent une plaie incurable.

 

Ce tyran eût rendu le monde misérable

Et jamais n’eût laissé pas un royaume en paix

Si le grand Richelieu par ses illustre faits

N’eût fait de son état un état déplorable.

 

Ce divin cardinal, ce juste protecteur

Pour abattre l’orgueil de cet usurpateur

Lui suscita partout une puissante guerre.

 

C’est par ses bons conseils qu’il fut toujours vaincu

Et si l’on ne voit pas le repos sur la terre

C’est que le grand Armand n’a pas assez vécu1.

  • 1. Voir *0243

Numéro
0183


Année
1642

Personnalité
Richelieu, Armand Jean du Plessis de (1555-1642), homme d’État


Nombre de vers
Sonnet

Métrique
Alexandrin

Finalité
Encomiastique


Références

Trésor des épitaphes, p.12-13