Les ennemis de Noailles

Les ennemis de Noailles

Paissez, ne craignez plus le loup,

Disait à son troupeau Noailles ;

Un chasseur les écarte tous.

Paissez en paix, chères ouailles ;

Pour renverser nos ennemis

Il ne vous en coûte qu’un Louis.

 

Le Tellier triomphait déjà,

Le mal allait prendre racine,

Rome chantait Alleluia

Sans un coup de la médecine

Contre Maréchal et Fagon

Qui perd la Constitution.

 

L’Inquisition de Goa

Allait être établie en France,

Et l’on avait nommé déjà

Dans un conseil de conscience

Pontchartrain grand inquisiteur

Et d’Argenson exécuteur.

 

D’Argenson ne se mêle plus

Que de l’emploi qui le concerne

De corriger quelques abus,

De faire abaisser les lanternes

Adieu donc tout votre crédit,

Cailly, Tisserand et Champy.

 

Pour établir l’ordre partout

Le régent de tout côté lorgne,

Et dans la marine surtout

Il ne veut point de compte borgne.

Pontchartrain en est a quia

De quel œil verra-t-il cela1 ?

 

  • 1. Voir $0058

Numéro
1085


Année
1715

Personnalité
Noailles, Louis-Antoine de (1651-1729), cardinal, archevêque de Paris cardinal


Nombre de vers
5 x 6

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Critique


Références

Raunié, I, 68-70 - BHVP, MS 551, p.152