Epitaphe de Sobieski

             Epitaphe de Sobieski

Ci-gît qui, dépourvu de ce riche apanage

Où son illustre sang le faisait aspirer,

Sans sceptre, sans état, se fit plus admirer

Que tel qui sous ses lois tient un vaste héritage.

 

Ses brillantes vertus furent son seul partage.

Par elles, en tous lieux, il s’est fait recevoir.

Content que pour monarque on l’ait su désirer

Et qu’aujourd’hui César doit tout à son courage.

 

Quelle fut sa valeur, qui le sait mieux que vous,

Ottomans abattus sous le poids de ses coups,

Hongrois, Daces, Esclavons qui fûtes sa conquête ;

Et toi, chrétien, qui voit ton Achille au tombeau,

Orne son monument de ce pompeux bandeau

Qu’il méritait vivant de porter sur sa tête.

Numéro
0935


Année
1696

Personnalité
Sobieski, Jean III (1629-1696), homme de guerre


Nombre de vers
Sonnet

Métrique
Alexandrin

Finalité
Encomiastique


Références

F.Fr.15021, f°26r