Epitaphe de Molière

    Epitaphe de Molière

Passant, ici repose un qu’on dit être mort ;

Je ne sais s’il rit ou s’il dort :

La maladie imaginaire

Ne peut pas l’avoir fait mourir.

C’est un tour qu’il joue à plaisir

Car il aimait à contrefaire.

Quoi qu’il en soit, ci-gît Molière.

Comme il était comédien,

Pour un malade imaginaire

S’il fait le mort, il le fait bien.

Numéro
0721


Année
1673

Personnalité
Molière, Jean-Baptiste Poquelin, dit (1622-1673)


Nombre de vers
Dixain

Métrique
Mêlée

Finalité
Encomiastique


Références

Nouveau recueil des épigrammatistes, II, 102 - Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.182 - La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.444 - Recueil des plus belles épigrammes des poètes français depuis Marot jusqu’à présent (1698), t.I, p.274