Epitaphe d’un homme mort de la pierre

Epitaphe d’un homme mort de la pierre

Toi qui lis de mon sort l’étrange cruauté,

Si tu retiens tes pleurs parmi mes funérailles,

Ton cœur plein d’inhumanité

Passe la pierre en dureté,

Qui pendant quarante ans déchira mes entrailles.

Ce funeste rocher fermant quelques conduits

Et retenant mes eaux m’a réduit où je suis.

Mais ma vie au trépas ne se voit point soumise

Et je ne savais point sous ce triste tombeau

Si par le même effort qu’on vit faire à Moïse

J’eusse su d’un rocher faire sortir de l’eau.

Numéro
0839


Année
Inconnue

Personnalité
Divers


Nombre de vers
12 vers

Métrique
Mêlée

Finalité
Neutre


Références

F.Fr.15021, f°26r