D’un ivrogne

         D’un ivrogne

Celui qui eut sa sépulture

Close sous cette roche dure,

Plutôt que de boire de l’eau,

Se laissa mourir comme un veau.

Passants, à qui cette écriture

Racontera cette aventure,

N’offrez pour son âme un flambeau

Ni quelque requiem nouveau,

Versez-lui du vin sans mesure

Afin que la mémoire en dure.

On ne peut orner son tombeau

D’un anniversaire plus beau.

Numéro
0748


Année
Inconnue

Personnalité
Ivrogne


Nombre de vers
12

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Neutre


Références

Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant, p.197