D’un intempérant

       D’un intempérant

Lundi, très bien il se porta,

Mardi, de table on l’emporta

Dont le gourmand très fort pesta.

Monsieur Purgon s’en empara,

Le fit saigner, et cetera.

Dès lors le malade empira ;

Le lendemain il expira.

Pour lui dites un Libera.

Numéro
1163


Année
Inconnue

Personnalité
Gourmand


Nombre de vers
Huitain

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Neutre


Références

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.140