D’un guerrier, mort sur la brèche d’un château qu’il défendait contre des rebelles.

D’un guerrier, mort sur la brèche d’un château

qu’il défendait contre des rebelles.

Comme je m’efforçais par mon langage induire

Le cœur de mes soldats à mourir pour le Roi,

Moi-même je suis mort, afin qu’on vît en moi

Que je savais bien faire autant comme bien dire.

Numéro
1198


Année
Inconnue

Auteur
Scévole de Sainte-Marthe

Personnalité
Courageux


Nombre de vers
Quatrain

Métrique
Alexandrin

Finalité
Encomiastique


Références

La Place, Recueil d’épitaphes, t.I, p.383