D’un bonhomme

        D’un bonhomme

Gît au fond de ce Monument

Qui se levait tranquillement,

Déjeunait raisonnablement,

Dans le Luxembourg fréquemment

Promenant son désœuvrement

Lisait toujours exactement

La gazette très gravement ;

Puis ayant dîné largement

Chez sa voisine Clidamant,

Allait causer très longuement.

Rentré dans son appartement,

Ayant soupé légèrement,

Priait Dieu très dévotement,

Se déshabillait lentement,

Se mettait au lit doucement

Et dormait très profondément…

Dieu pardonne à Monsieur Clément !

Numéro
1262


Année
Inconnue

Auteur
Pons de Verdun

Personnalité
Paresseux


Nombre de vers
17 vers

Métrique
Octosyllabe et monorime

Finalité
Critique


Références

La Place, Recueil d’épitaphes, t.III, p.430