Épitaphe de M. Brillon, curé de Saint-Roch

Épitaphe de M. Brillon, curé de Saint-Roch

Ci-gît d’Ugenit un fameux partisan,

Ci-gît un rusé courtisan.

La mort de sa faux meurtrière

Sans respect pour les beaux discours

De cet homme excellent, surtout dans la prière,

Trancha inhumainement le cours

D’une si brillante carrière.

Hélas, il attendait avec humilité

Que la Cour eût la charité

De mitrer sa science exquise.

Mais Dieu qui connut son orgueil,

Pour le bonheur de son Église

Le récompensa d’un cercueil.

Numéro
1394


Année
1738

Personnalité
Brillon, curé de Saint-Roch


Nombre de vers
13 vers

Métrique
Octosyllabe

Finalité
Critique


Références

Clairambault, F.Fr.12708, p;381

Notes

$8033