Épitaphe de Boileau

                 Épitaphe de Boileau

Passant, c’est Despréaux qui dans ce lieu repose.

          Peut-être pleures-tu son sort ?

          Mais surtout que ce soit en prose,

          Sans réveiller le chat qui dort.

Numéro
1411


Année
1731

Personnalité
Boileau


Nombre de vers
Quatrain

Métrique
irrégulière

Finalité
Neutre


Références

Maurepas, F.Fr.12645, p.2

Notes

Boileau, Nicolas (1636-1711), écrivain

$5110