Épitaphe d’un gentilhomme normand fait par lui-même, mort en 1723

Épitaphe d’un gentilhomme normand

fait par lui-même, mort en 1723

J’étais gentilhomme normand,

D’une ancienne et pauvre noblesse,

Vivant de peu tranquillement

Dans une honorable paresse,

Sans cesse le livre à la main,

J’étais plus sérieux que triste,

Moins Français que Grec et Romain,

Antiquaire, archimédailliste,

J’étais poète, historien,

Et maintenant je ne suis rien1.

  • 1. Voir $7933

Numéro
1377


Personnalité
Divers


Métrique
Octosyllabe

Finalité
critique


Références

F.Fr.9352, f°241r